Натисніть, щоб скопіювати буфер обміну

« Wesh, genre, frère, t’as vu, askip, tema » : le langage des élèves de « L’école à remonter le temps » choque les internautes

Натисніть, щоб скопіювати буфер обміну


«L’école à remonter le temps», la nouvelle émission de M6, a suscité des réactions mitigées parmi les téléspectateurs, principalement en raison du langage familier utilisé par les élèves.

Натисніть, щоб скопіювати буфер обміну

Dans cette émission, 15 collégiens accompagnés de 3 professeurs et d’1 directeur d’établissement sont transportés dans différentes époques de l’histoire de France pour revivre 100 ans d’éducation. Les deux premiers épisodes les ont emmenés en 1880 puis en 1930, où les élèves ont été confrontés à des méthodes d’enseignement et des activités propres à ces périodes.

Cependant, les téléspectateurs ont été surpris et désagréablement choqués par le langage utilisé par les élèves, âgés de 13 à 14 ans, qui était très éloigné des normes linguistiques du XIXe siècle. Des expressions modernes telles que «wesh», «genre», «frère», «t’as vu», «askip», «tema» ont été entendues, ce qui a provoqué une certaine consternation parmi les spectateurs.

Sur les réseaux sociaux, notamment sur X (anciennement Twitter), les internautes ont exprimé leur exaspération face à ce langage contemporain utilisé dans le cadre d’une émission sur l’histoire. Certains ont même comparé la situation à une demande de retour à un langage plus formel, rappelant l’époque de Bernard Pivot.

Cependant, d’autres internautes ont pris la défense des élèves en soulignant que chaque génération avait son propre langage adolescent et que cela ne devrait pas être une source de critique excessive. Certains ont même salué le comportement respectueux et cultivé des élèves, contrastant avec les attaques dirigées contre eux.

Quelle que soit l’opinion des internautes, «L’école à remonter le temps» a réussi à susciter des discussions animées, et il est probable que de nombreux téléspectateurs seront au rendez-vous pour les prochains épisodes.

Оставьте первый комментарий

Отправить ответ

Ваш e-mail не будет опубликован.


*